Un grand nombre d’animaux rendent service aux jardinières et jardiniers en pollinisant de nombreux fruits et légumes, en éliminant des parasites, etc. On les appelle des auxiliaires.

Permettre leur installation dans votre jardin est un excellent moyen d’éviter l’utilisation de traitements chimiques. Les jardinières et jardiniers du Conseil départemental vous proposent deux constructions très simples pour fabriquer un mini-gîte à auxiliaires.

 

1- Construisez votre gîte à forficules

Gîte à forficules
Gîte à forficules
  • Nom commun : perce-oreille à cause de la forme de ses cerques.
  • Alimentation : pucerons, fleurs.
  • Période d’activité : nocturne.
  • Lieu d’installation : suspendu dans un arbre ou posé au sol.
  • Ce modèle peut accueillir aussi d’autres invertébrés : punaises, araignées, cloportes.

Pensez à notez vos observations : date de la 1ère colonisation, nombre d’individus, etc.

 

2- Construisez votre gîte à guêpes et abeilles sauvages solitaires

Gîte à guêpes et abeilles sauvages solitaires
Gîte à guêpes et abeilles sauvages solitaires
  • Nom commun : osmie cornue.
  • Alimentation : pollen et nectar.
  • Période d’activité : diurne

 

Type de tiges

Exemple d’espèces végétales

Exemple d’espèces animales

Tige creuse

Bambou, Roseau, Fenouil, Berce, Canne de provence, Renouée du Japon

Insectes aimant les tiges creuses (dites espèces caulicoles) : Mégachiles, Anthidies, Osmies

Tige à moëlle

Ronce, Rosier, Sureau, Fusain, Buddléia

Insectes aimant les tiges à moëlle (dites espèces rubicoles ): Odynères, Cératines

 

 

  • Lieu d’installation : à l’abri, orienté sud/sud-est en variant les hauteurs d’accrochage (de 30cm à 2m).
  • On peut utiliser aussi du bois percé.
  • N’oubliez pas de semer un mélange de fleurs nectarifères !

Pensez à notez vos observations : date de la 1ère colonisation, nombre d’individus, etc.

 

Télécharger la fiche

A vous de jouer !